Le blog togolais de l’immobilier

Comment devenir propriétaire ?

Acheter une maison est le rêve d’une vie pour une majorité de Togolais. Vivre enfin chez soi, ne plus payer de loyers à fonds perdus, offrir une meilleure qualité de vie aux enfants sont les principales motivations des acheteurs d’un premier logement. Du studio en ville à la maison à la campagne, l’achat immobilier demande réflexion et conseil.

TROUVER ET FINANCER SON LOGEMENT
L’achat d’un bien immobilier est souvent l’un des engagements financiers les plus importants d’une vie. C’est un projet qui mérite une réflexion approfondie, surtout dans le cas d’un premier achat qui devra idéalement être revendu avec un bénéfice quelques années plus tard. Votre banquier est à vos côtés pour vous aider à estimer votre capacité d’emprunt et de remboursement.

Vouloir devenir propriétaire, c’est se poser quelques questions fondamentales :
Quel est mon apport et combien puis-je emprunter ?
• Quel est le coût total de mon achat ?
• Combien puis-je rembourser ?
• Acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?
• À qui demander conseil pour un achat immobilier ?

J’ÉVALUE MA CAPACITÉ D’EMPRUNT
Quel bien immobilier pouvez-vous acheter ? Cette question essentielle débute par une addition : votre apport personnel + votre capacité d’emprunt = votre budget d’acquisition.

JE CALCULE MON APPORT PERSONNEL
Votre apport personnel est constitué de votre épargne, qui peut se composer de :

  • votre épargne personnelle (assurance vie, autres placements financiers, produit de cession d’un bien immobilier déjà en votre possession) ;
  • les produits d’épargne collectifs de votre employeur s’il s’agit d’acquérir votre résidence principale : plan d’épargne d’entreprise (PEE) ou plan d’épargne pour la retraite collectif.

Les sommes épargnées peuvent alors être débloquées sous un délai de quelques semaines pour le
traitement du déblocage.

JE CALCULE MA CAPACITÉ D’EMPRUNT
Votre capacité d’emprunt dépend de vos revenus disponibles, après avoir déduit les dépenses incompressibles comme l’alimentation, les vêtements, les impôts, etc. N’oubliez pas d’ajouter à vos charges mensuelles les nouvelles dépenses liées à votre futur achat (charges de copropriété, impôts locaux, etc.).
En règle générale, les mensualités de remboursement de votre emprunt(2) ne doivent pas excéder le tiers de vos revenus nets mensuels. C’est le montant de cette capacité d’emprunt que votre banque prendra en compte pour calculer le capital que vous pourrez emprunter. Bien évidemment, le montant de ce capital variera en fonction de la durée de l’emprunt.

LOGEMENT NEUF OU ANCIEN, COMMENT CHOISIR ?
Quelle que soit la nature de votre projet, vous avez déjà peut-être des idées bien arrêtées sur le logement convoité : surface minimum, quartier, appartement ou maison, etc. Un critère supplémentaire doit incontestablement guider votre choix : acheter du neuf ou de l’ancien ?

Voici les six points principaux à examiner avant de décider d’acheter dans le neuf ou dans l’ancien.
1- Le prix
Le prix d’achat d’un logement neuf est en règle générale plus élevé que celui d’un logement ancien, de l’ordre de 10% à 20%. Le prix du neuf est cependant en hausse constante, en raison de l’augmentation des coûts de construction.
2- Les frais dits « de notaire »
Les frais de notaire sont de 2% à 3% (3) du prix d’achat dans le neuf alors qu’ils grimpent jusqu’à 6% à 8% dans l’ancien. Cet avantage est cependant contrebalancé par la TVA à 20% exigible sur les logements neufs
3- Les charges annexes
Un achat dans du neuf peut s’avérer source d’économies. Le logement est prêt à habiter, il y a donc très peu de travaux à prévoir. En outre, il est généralement d’un niveau de confort et de mise aux normes, notamment énergétiques, bien supérieur à celui d’un appartement ancien. Votre budget bricolage et vos dépensent énergétiques s’en ressentiront. Enfin, les charges de copropriété sont, pour les mêmes raisons (faibles travaux, matériaux isolants, etc.), souvent inférieures à celles des logements anciens.
4- L’emplacement
L’avantage va ici généralement aux logements anciens. Les quartiers les plus convoités, situés en centreville, comptent aussi les plus beaux immeubles. Acheter du neuf dans des quartiers en devenir peut en revanche s’avérer un pari gagnant sur le moyen terme.
5- La disponibilité
Le délai d’entrée dans les lieux est plus court dans l’ancien : deux à trois mois à compter de la signature du contrat de vente. L’achat sur plan ou vente en état futur d’achèvement (VEFA) implique des délais pouvant dépasser les 18 mois.
6- Les avantages fiscaux ou financiers
Selon votre niveau de ressources, l’achat d’une première résidence principale peut bénéficier de nombreux avantages financiers que vous devez cherchez a connaitre auprès de votre banque

JE CALCULE LE COÛT GLOBAL DE MON ACQUISITION
Il vaut mieux le savoir avant de signer la promesse d’achat : le montant total de votre investissement sera supérieur au prix demandé par le vendeur. Au prix du bien immobilier lui-même, il vous faudra en effet ajouter les frais d’acquisition, c’est-à-dire les frais de notaire et les taxes diverses.

LE COÛT DE L’EMPRUNT BANCAIRE
Le coût total augmentera encore si vous contractez un prêt immobilier pour financer tout ou partie de
votre achat. Comptez :

les frais de dossier, variables en fonction des établissements financiers ; la garantie (hypothèque, privilège de prêteurs de deniers ou caution), qui permettra à l’organisme prêteur de se rembourser en cas de défaillance ; l’assurance du prêt immobilier, destinée notamment à couvrir le risque de décès ou d’invalidité ; son montant varie en fonction de votre âge et votre état de santé ; et surtout les intérêts, autrement dit le coût du crédit.

OU ME RENSEIGNER AVANT D’ACHETER MON PREMIER LOGEMENT ?
Une fois vos contraintes budgétaires et financières établies, et vos priorités plus précisément définies, vous êtes en mesure de les confronter à la réalité du marché immobilier. Pour ce faire, les outils d’informations ne manquent pas : annonces entre particuliers, papier ou en ligne, agences, promoteurs, les conseillers en immobilier sont légion.

Votre interlocuteur bancaire est lui aussi très bien placé pour vous aider à franchir, avec succès, toutes les
étapes de votre projet immobilier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CallForAction2
Close